Accueil  >  Actualités  >  Les passoires thermiques interdites à la location dès 2023

Énergie

Les pires « passoires thermiques » interdites à la location dès 2023

Temps de lecture : 2 min

Partager sur :

Publié le 14 janvier 2021

Publié le 14 janvier 2021

Partager sur :

Temps de lecture : 2 min

« Nous contrôlerons les agences immobilières qui ne pourront pas proposer à la location de telles “passoires thermiques” » 

Le gouvernement lance la guerre aux logements les plus énergivores, autrement dit, il souhaite éradiquer les « passoires thermiques » classées F et G sur le diagnostic de performance énergétique (DPE). Avec près de 5 millions de logements concernés selon le ministère de la Transition Écologique, la France se lance sur un vaste chantier de rénovation énergétique qui devrait être achevé en 2028.

Passoires thermiques interdites à la location dès 2023

Le chantier de rénovation énergétique des logements est décomposé en 3 phases : 2023, 2025 et 2028. Dès le 1er janvier 2023, tous les logements dont l’étiquette du DPE est classée G seront interdits à la location. La ministre chargée du Logement Emmanuelle Wargon a annoncé au Figaro qu’elle souhaite « contrôler les annonces d’agences immobilières qui ne pourront pas proposer la location de telles « passoires thermiques ». Il faut toutefois prendre en considération que les locations ne se font pas uniquement pas l’intermédiaire d’une agence mais très souvent directement entre propriétaires et locataires. C’est pourquoi « nous allons informer les locataires qu’ils ont le droit de se retourner contre leur propriétaire s’il refuse de faire les travaux », poursuit la ministre Emmanuelle Wargon.

La consommation énergétique : un critère désormais indispensable pour juger de la décence d’un logement

Pas moins de 90 000 logements sont concernés par l’échéance de 2023, ils représentent 4% des passoires thermiques. Les propriétaires de ces logements vétustes sur le plan de la consommation en énergie doivent par conséquent entamer des travaux de rénovation énergétique sous peine de sanction. D’autant plus que les critères seront rehaussés d’ici 2025 afin d’englober plus largement les étiquettes énergie F, puis probablement E et enfin D. L’objectif étant qu’il n’existe plus aucune « passoires thermiques » à la location en 2028.

Maîtriser sa consommation en énergie, c’est faire de belles économies !

En effet, il existe un large panel de solutions plus ou moins complexes et coûteuses pour améliorer la performance énergétique d’un logement. Même si cela représente un investissement plus ou moins onéreux pour les propriétaires les moins aisés, les économies générées sont belles et bien là ! Par exemple, dans un logement d’une surface d’environ 50m2 avec une étiquette énergie classée G, la facture d’énergie s’élève à 80€ voire 100€ dans les zones de grand froid. Elle passerait à 30€ en moyenne sur un logement classé B. Plus la surface habitable et donc la surface à chauffer est grande, plus les économies générées sont importantes : en moyenne, la facture est divisée par plus de deux.

Les aides financières existent, pourquoi ne pas en profiter ?

Le gouvernement n’a pas simplement élaboré une nouvelle charte de la consommation en énergie des logements, il accompagne ses décisions par un plan d’aides au financement à travers le dispositif Ma Prime Rénov’ ou bien avec les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). Pour synthétiser, chaque ménage a droit à une aide d’au moins 2900€ pour un projet de rénovation énergétique comme l’installation d’une pompe à chaleur air/eau. Ces aides peuvent grimper à 10 500€ pour les ménages les plus modestes concernant le même type d’installation. L’isolation thermique des bâtis est également un critère de choix quant à la réduction des déperditions thermiques. Lesdites « passoires thermiques » sont largement concernées par ce type de chantier. Une isolation renforcée permet de générer à elle seule jusqu’à 50% d’économies d’énergie, hiver comme été. Un chantier comme l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) permet de pas gêner les occupants, de conserver une liberté de choix quant au design et à l’esthétique de la maison et Ma Prime Rénov’ contribue à la facturation du chantier, plafonné à 100 m2, le reste demeurant à la charge du propriétaire.

Pour conclure, que l’échéance de 2023 vous concerne directement ou non, il serait regrettable de ne pas jouir des différentes aides financières vous permettant de réduire drastiquement la consommation énergétique de votre logement. De plus, les économies sont ressenties dès le mois suivant l’installation et permettent en outre de valoriser votre logement si vous améliorez le diagnostic de performance énergétique. Une maison classée G qui atteint la note de B sera valorisée de 14 à 30%, à ne pas négliger si l’on veut s’assurer d’une vente maitrisée et rentable.

Partager sur :

Bénéficiez des aides de l’État jusqu’à 10 000€ pour l’installation
d’une pompe à chaleur et réduisez votre facture jusqu’à 60%

Notre sélection de produits

Logo PANASONIC

Altherma 3 H Haute Température

 À partir de 8 640 €

au lieu de 13 076 €

– 9000 € d’aides

18 avis

(4.5/5)
PANASONIC
Panasonic Aquarea T-CAP bi bloc génération H

Aquarea T-CAP bi-bloc Génération H

 À partir de 8 435 €

au lieu de 13 081 €

– 9000 € d’aides

34 avis

(5/5)
Logo PANASONIC

Ecodan Zubadan

 À partir de 8 590 €

au lieu de 12 105 €

– 9000 € d’aides

77 avis

(5/5)
Atlantic
Atlantic Alféa Excéllia a.i.

Alféa Excellia a.i.

 À partir de 8 275 €

au lieu de 12 275 €

– 9000 € d’aides

11 avis

(4/5)

Ces articles peuvent vous intéresser

Certificats d'Économies d'Énergie

Les Certificats d’Économies d’Énergie – CEE :

Une prime coup de pouce !

Ma Prime Rénov' 2020

Ma Prime Rénov’ :

Tout savoir sur cette aide en 2020 et 2021

Taux de TVA réduit à 5,5%

Taux de TVA réduit à 5,5% :

Faites des économies sur vos travaux de rénovation énergétique

Taux de TVA réduit à 5,5%

Plan France Relance 2021

30 milliards d’euros consacrés à la transition écologique

Tester mon éligibilité

sans engagement (2 min)

L’un de nos conseillers vous recontactera dans les 24 heures pour valider vos informations et convenir d’un rendez-vous.
Consultez notre politique de gestion des données personnelles

Ce que nous vous garantissons

Demande en ligne

Faites le test d’éligibilité en 2 min sans engagement via le formulaire ci-dessus

Rappel d'un conseiller sous 24h

Un conseiller vous contacte au plus vite pour obtenir plus d’informations sur votre projet et calculer vos aides

Prise de rendez-vous

Nous fixons ensemble un rendez-vous pour réaliser un audit énergétique gratuit du foyer et une visite technique